L'Atelier

 

 

 

Nos chaussons sont des pièces uniques que nous certifions en apposant notre marque.

Ils se reconnaissent  à leurs formes traditionnelles, telles que Richelieu, Derby ou encore Salomé, à partir desquelles nous avons laissé libre cours à notre créativité en utilisant des matières innovantes et originales.

Nous sommes fières de notre héritage familial transmis depuis plus d’un décennie et  de perpétuer la technique traditionnelle du cousu-retourné au sein de notre atelier dans le Sud de la France en y effectuant toutes les étapes de la fabrication. Nous souhaitons partager un peu de notre histoire et de notre passion avec vous.

Le savoir-faire

Les différentes formes et modéles de nos chaussons bébés

La naissance du chausson… Le bureau de style et la création

L’histoire d’un chausson commence par le dessin qui concrétise le travail de création de la styliste. Une étape fondamentale et minutieuse.

 

"Un savoir-faire familial et français"

 

Un chausson se compose de multiples éléments mesurés avec précision: la tige qui comprend l’empeigne (partie avant du chausson) et le quartier (partie arrière du chausson), la semelle intérieure dite de propreté et la semelle extérieure.

Qu'est ce que le patronage et la coupe?

Les emportes pièces utilisés pour fabriquer nos chaussons

L'étape suivante consiste à transposer et à reproduire en tout point sur une surface plane dite le patronage le dessin et ses volumes. Le patronage qui est une pièce en carton, est un élément essentiel du processus de fabrication. Une expertise acquise par Patt'touch grâce à un savoir-faire décennal garantissant au pied de bébé confort et bien-être.

Le patronage sert de base pour la fabrication des emporte-pièces. L’emporte-pièce est constitué d'une lame d'acier tranchante mise en forme par usinage. Pour chaque pièce constitutive du chausson, il sera créé un emporte-pièce qui, une fois testé et validé, sera développé dans toutes les pointures.

Les emporte-pièces vont être utilisés par le coupeur. Pour cela, il dispose d’une machine à couper spécifique appelée la presse. Le coupeur dépose sur le billot de la machine une peau de cuir, positionne les emporte-pièces et, en actionnant la presse, il va découper chaque pièce qui composera la tige et les semelles du chausson.

"Un travail minutieux, une passion"

Les machines à coudre pour coudre les chaussures pour les bébés

L'assemblage du chausson: la piqûre et le montage

Les différents composants du chausson sont ensuite assemblés lors de l’étape dite du montage et de la piqûre. 

Le quartier et l’empeigne sont cousus selon la technique du cousu-retourné.

En parallèle, la semelle de propreté est préparée ainsi que  les autres éléments qui peuvent composer le modèle tels que les boucles, œillets, lacets ou ruban.

"Des chaussons uniques de très grande qualité
qui seront conservés en souvenir des premiers mois de la vie de bébé"

 

Le formage pour donner aux chaussures et chaussons la forme finale

Pour donner au chausson sa jolie forme: le Formage

Une fois retourné, le chausson est positionné sur une forme chaude afin de lui donner son galbe et sa forme définitive. Il s'agit du formage, ultime étape du processus de fabrication avant le conditionnement de la paire de chausson dans son coffret. 

 

Continuer mon shopping Mon panier

Vous n'avez pas de produits dans votre panier